Le traditionnel banquet qui clôt le vendredi soir du congrès de la Fédération de la relève agricole du Québec a été la scène du 8 mars dernier d’un véritable coup de théâtre. Alors que l’organisation mettait aux enchères un panier de produits régionaux (d’une valeur d’environ 100 $) afin de ramasser symboliquement un montant d’argent pour soutenir l’organisme « Au Cœur des familles agricoles (ACFA) » et la cause de la détresse psychologique en agriculture, les associations présentes ont joué d’audace pour souligner leur générosité et leur appui.

 

Alors que plusieurs participants se renchérissaient entre eux pour offrir un montant d’environ 1 000 $, le président de la relève agricole de la Mauricie, Jean-Félix Morin-Nolet, a pris l’initiative de s’acoquiner avec son collègue du Syndicat de la relève agricole du Centre-du-Québec, Benoit Quintal, pour que leur organisation respective donne chacun ce montant et ainsi doubler la mise.

 

Ne demeurant pas en reste, les autres participants à l’enchère du banquet ont vite fait de rejoindre cette coalition improvisée, transformant ainsi l’événement en un touchant témoignage de soutien à la mission d’ACFA. Au final, 12 associations régionales de la relève agricole ont tenu à donner 1 000 $ chacune, ainsi que la Fédération des producteurs de pommes de terre du Québec et les entreprises Machineries Del-Mont-Guay, Robert Lasalle inc, la Banque Nationale de même que le vice-président de l’Union des producteurs agricoles, Martin Caron, à titre personnel.